Interview: Food writer Felicity Cloake on her gastronomic Tour de France, One More Croissant for the Road | Food and Drink

PUBLISHED: 16:58 30 April 2020 | UPDATED: 17:23 30 April 2020

Felicity Cloake is the author of One More Croissant for the Road. Pic: Alistair Levy

Felicity Cloake is the author of One More Croissant for the Road. Pic: Alistair Levy

Archant

The award-winning Guardian columnist shares a hilarious French restaurant experience and where to find her favourite croissant in London


For her latest book, One More Croissant for the Road, Felicity Cloake embarked on a 2,300km odyssey across l’Hexagone, discovering (and re-discovering) some its most delicious dishes and meeting some fascinating foodies along the way. Here, she tells FRANCE Magazine about her incredible adventure.

FRANCE Magazine: One More Croissant for the Road is a lively love letter to French food – what inspired you to write it?

Felicity Cloake: It was a combination of things! I’ve always loved France. My mum and dad are massive Francophiles and we always went there on holiday when I was a child – they had a house down in the south for 10 years. I’ve always had that pull back to it and for a while, I’d go to more exotic places, but it’s always had a special place in my heart.

Then, in 2017, I went on a cycling trip with my friends from Saint-Malo down to Sète on the Mediterranean coast and it was just the most fun I’ve ever had on holiday. It also made me realise that even though I thought I knew France very well, I actually knew isolated bits of it, whereas when you’re travelling across somewhere you get a real sense of it as a whole country. I wanted to explore more of that and to try more obscure regional French cuisine.

Felicity en route in the AlpsFelicity en route in the Alps

By bike is such a great way to travel. It’s slow enough that, unlike a car, you can feel the land changing underneath your toes; sunflowers suddenly appear and you see the rooves suddenly go from slate to terracotta.

You mention France’s famously diverse regional dishes – what was your favourite regional speciality that you got to sample along the way?

That’s quite a hard question because I loved almost everything I ate! I think my favourite thing I ate – just because it was so unusual and showed me a different side of French cooking – was when I was down in Cassis. A friend recommended me this restaurant with a pasta speciality called macaronnade, which is actually from Sète, down the coast. It’s basically pasta with lots of little meatballs – the one I had had dried fruit in them and pine nuts. They were some sausages, too, and it had this thin, spicy tomato sauce, so it didn’t feel anything like French cooking to me. After I’d taken one bit, the waiter rushed over and said, “Oh, I forgot to tell you that it’s spicy!”, but it was really nothing for someone who likes chilli sauce as much as me!

I was just so surprised because it was a completely local dish, not Italian, but it was something that I’d never heard about before. When you think of the south coast of France, you think bouillabaisse and Provençal stuff, but there’s also this sort of Franco-Italian food too.

Cassis, where Felicity enjoyed macaronnade. Pic: Xantana/GettyCassis, where Felicity enjoyed macaronnade. Pic: Xantana/Getty

It seems like you were fond of pretty much everything, but was there anything that you tried that you weren’t a fan of?

The worst thing I had was when I was in Châlons-en-Champagne. In general, everyone was so nice – people honestly couldn’t have been kinder, for the most part – but there was an unfortunate incident with a grumpy waiter there. Everything was going fine until I ordered this pudding with mint ice cream… but when it arrived, it reeked of garlic! This wasn’t an experimental restaurant, either. I got my friend to try it, and she agreed it was garlicky. So I complained, as I assumed there’d been a mistake, but the waiter didn’t believe me and insisted on trying it. To his credit, he had a completely straight face and said: “No, that was mint!” It was a battle of wills. He said he’d take it back if I didn’t like it, but I said, “It’s not that I don’t like it (but I don’t like it)!” It was very funny – I would not recommend garlic ice cream with strawberries.

Also on this trip, I had a breakthrough with andouillette. I don’t know if It was because I’d just been in France for a very long time, but I had really good andouillette in Lyon. I finally saw the point of it and looked past the fact it smelt like a farmyard. It was at one of those real Lyon bouchons were basically everything is offal related, so it was in good company and wasn’t exactly set off against steak and chips! Everything on that table was some degree of entrail and we had also had quite a lot of red wine.

Chalons-en-Champagne, home to the garlic ice cream... Pic: Joaquin Ossorio-Castillo/GettyChalons-en-Champagne, home to the garlic ice cream… Pic: Joaquin Ossorio-Castillo/Getty

How did you manage to keep your motivation levels up during all that cycling?

I think I had some really bad luck – it felt like it at the time. I had to keep myself going by thinking, for a book, sometimes people – well, I do – enjoy reading about people who are having a bad time from the comfort of their armchair, so I was thinking, at least this will make quite good copy! But bits were really bleak. It was 2018 when I did the ride and the UK had this incredible heatwave. I was getting pictures of my dog sunbathing! Every single day for the first 3 weeks it rained – it was so unfair. There was a train strike two days a week, then my phone got water damaged. There were some quite low moments but I knew I had to be there and I’d given myself a fairly strict itinerary to meet people in various places. When you’re on your own I think it’s always easier because it’s just you, no-one’s talking about giving up. I just kept pedalling and I always made sure that I had chocolate! Another secret: always carry chocolate.

Back in the UK, do you have a favourite French chef?

There’s this guy called Guillaume who’s got a place in London called the Flying Frenchman. He’s a chef from Paris who makes all of his own charcuterie and lots of fresh sausages. He’s just started this restaurant up in Newington Green and he’s just brilliant. I just went into the restaurant and got talking because he’s got merguez on the menu. I love merguez and can’t understand why they aren’t more popular in this country – they’re really hard to get yet they’re such a French staple. Anyway, he’s got them on the menu and I just got talking to him. He does lots of mad things with sausages.

We can’t not talk about croissants – what’s the best ever croissant you’ve had in the UK?

There’s some quite good ones in London! My favourite one is from this little café bakery on Grays Inn Road near King’s Cross Station that’s not at all glamorous. The croissant is £1.10, I think, which I think is cheap for London. Of course, Yotam Ottolenghi does a really great croissant but I think it’s £3, which would raise a few eyebrows in France. I must say his croissants are quite large and very good, but anyway. This one is this bakery called Aux Pains de Papy and it’s run by these French guys with a tiny sit-in area. It’s not glamorous at all but it smells like a french boulangerie and it’s just really nice. Don’t expect glamour but they’re very good value for money.

QUICK-FIRE

Skiing in the Alps or sunbathing in the Riviera?

Skiing in the Alps – love all of that mountain food.

Flying, Channel Tunnel or ferry?

I’ve got a bit of weakness for the ferry because it’s nostalgic. But I also love the train.

Champagne or Breton cidre?

Can I have both?

One More Croissant for the Road is available in hardback now. The paperback version is released on 9 July.

Liked this article? You might also like…

Interview: David Lebovitz

Interview: Kate Mosse

Source link

Une maison-miroir sur les flancs de la Citadelle de Namur

Alors que nous serons probablement contraints de passer nos vacances en Belgique, autant le faire avec style. Alors pourquoi ne pas opter pour cette suite hôtelière de luxe qui se fond dans la nature aux abords de la Citadelle de Namur?

Vincent Toussaint, propriétaire de MurmuresNamur.

Nichée dans les arbres de la Citadelle de Namur, MurmuresNamur est une suite hôtelière de luxe, à louer pour deux personnes. Plus précisément, elle est située dans le jardin de Vincent Toussaint, associé dans une entreprise financière, et de son épouse Mélanie, professeure à l’Université de Namur.

En 2015, quand ils achètent une maison datant des années 50 sur les flancs de la Citadelle, ils prévoient d’emblée de construire une seconde habitation dans le jardin en pente, avec l’idée d’en faire une suite de luxe indépendante, aussi peu visible que possible depuis leur maison.

Magic Architects, le bureau namurois de Christophe Sechehaye, a remporté le concours d’architecture.

MurmuresNamur sera loué en tant que suite pour deux personnes.

“Nous voulions une construction nouvelle, en rupture avec l’architecture moderniste de notre propre maison”, explique Vincent Toussaint. Le couple n’aimait pas l’idée d’une cabane dans les arbres, même luxueuse, car le concept sentait un peu le réchauffé. Il a donc organisé un concours d’architecture, que Magic Architects, le bureau namurois de Christophe Sechehaye, a remporté l’année dernière.

“Le projet ne s’inscrit absolument pas dans la lignée de ce que cette agence conçoit habituellement. Sechehaye a créé un cube réfléchissant, invisible dans le paysage. Il ne se démodera pas, car il reflète la nature environnante. Nous nous sommes inspirés du Treehotel de Harads, une célèbre maison suédoise dans les arbres”, ajoute Vincent Toussaint.

L’architecte Christophe Sechehaye a créé un cube réfléchissant, invisible dans le paysage.

MurmuresNamur, un pavillon de “staycation” inspirant.

“Notre cube est en réalité une construction dont l’ossature est en bois, bardée d’un composite en aluminium réfléchissant appelé Alucobond. Elle se trouve en contrebas de notre maison. En été, cette maison de vacances donne sur les bois environnants et, en hiver, une fois que les feuilles sont tombées des arbres, la vue porte jusqu’à la vallée de la Meuse. C’est un grand avantage du quartier de la Citadelle: proche du centre, mais en pleine nature.” 

MurmuresNamur est nichée sur les flancs de la Citadelle de Namur.

Bien que l’architecture de cette maison réfléchissante soit inédite à Namur (et en Belgique), le couple et son architecte n’ont eu aucun mal à convaincre les autorités locales. “L’argument selon lequel le volume se fond complètement dans le paysage en toute saison leur a suffi”, explique Vincent Toussaint. Les oiseaux des environs l’apprécient sans doute moins, mais on ne voit pratiquement pas le cube réfléchissant dans les bois.

Le concept de MurmuresNamur est inspiré du Treehotel de Harads, une célèbre maison suédoise dans les arbres.

“Depuis le confinement, mes enfants dorment dans la maison de vacances, mais nous avons prévu de la louer en tant que suite pour deux personnes sous le nom de MurmuresNamur”, précise-t-il. “Comme il n’y a pas de vis-à-vis, on ne fait qu’un avec la nature.” 

Source link

Staycation: une maison de vacances dans son jardin

Maintenant qu’on ne peut plus partir en avion, il y a une forte demande pour la construction de piscines et de cabanes au jardin. Comme cette pool house inspirante à Bruges, plutôt une maison indépendante qu’un vestiaire flanqué d’une douche.

Cette pool house en béton se trouve dans la région de Bruges et a été conçue par l’architecte Steven Vandenborre. “Nous avons acheté un terrain perpendiculaire à notre jardin pour l’y installer. Depuis notre maison, on ne la voit pas, même si les jardins se rejoignent, tout en restant sécables.”

“L’architecture et la nature se fondent l’une dans l’autre.”

Vandenborre a installé un cube de verre dans le cadre en béton.

“Cela nous permettra de la vendre si cela s’avère nécessaire, et en faire une habitation réellement indépendante. Toutes les lignes des services publics sont là, et il y a même une cuisine. La seule chose qui manque, c’est une boîte aux lettres”, explique le couple qui en est le propriétaire.

L’architecte a cherché pendant longtemps une couleur de béton qui se rapproche du gris-bleu typique des polders, pour que cette pool house fasse office de cache des maisons des environs. “Le concept, ce sont des murs délimitant le jardin avec une pool house en verre à l’intérieur. Les éléments perturbants de l’environnement sont gommés, on se retrouve dans son propre univers”, explique-t-il. “L’expérience est assez particulière: grâce à ce long bassin, on nage dans le jardin, mais aussi dans et sous le pavillon. L’architecture et la nature se fondent l’une dans l’autre.”

Le pavillon de vacances a un esprit brutaliste.

Glass House

L’architecte a apporté une note chaleureuse à l’intérieur avec de chêne foncé.

De nombreuses pool houses sont de simples vestiaires flanqués d’une douche. Ce pavillon est un bâtiment autonome. C’est une “Glass House” moderniste, car Vandenborre a installé un cube de verre dans le cadre en béton.

“Grâce à la finesse des profilés des fenêtres, la frontière entre intérieur et extérieur s’estompe. Quand les fenêtres sont fermées, on peut en profiter, même en hiver, en plus il y a un feu ouvert. L’architecte a apporté une note chaleureuse à l’intérieur avec des touches de feutre, de chêne foncé et de tadelakt noir. Et si on ouvre les baies vitrées coulissantes, l’intérieur se transforme en espace extérieur. Il est d’ailleurs possible de cuisiner à l’extérieur, sur un barbecue aux dimensions assez généreuses pour un grand saumon.”

Le cube est une “Glass House” moderniste.

Les propriétaires ont découvert le travail de Vandenborre grâce à une publication sur une pool house de sa main à Marke, près de Courtrai. “Nous lui avons donné carte blanche. Son projet était un peu plus grand et plus cher que ce que nous avions à l’esprit, mais nous l’avons choisi parce qu’il est conçu comme une structure sculpturale dans notre jardin. Nous ne le regrettons pas, car nous en profitons au maximum. Surtout les week-ends de printemps et d’été.”

L’architecte de jardin Aldrik Heirman a créé une subtile interaction entre les plantes et le pavillon en béton. “Aldrik n’est pas du genre à vouloir apposer son sceau sur un projet avec grandes structures. Ici, l’architecture et la nature forment un mariage heureux”, déclare le propriétaire.

L’architecte de jardin Aldrik Heirman a planté uniquement des plantes indigènes.

“Le décor paraît tropical, mais Aldrik a planté uniquement des plantes indigènes, en dialogue avec la couleur “polders” du bâtiment. C’est également lui qui a conçu le jardin de notre maison, il y a douze ans. Même près de la pool house, on a l’impression que le jardin a toujours été là.” 

“Grâce à ce long bassin, on nage dans le jardin”

Source link

le projet des JO de Paris 2024 « aujourd’hui obsolète, dépassé, déconnecté de la réalité »

Guy Drut, membre du Comité international olympique (CIO) et ancien ministre des Sports, estime le projet de Paris-2024 « aujourd’hui obsolète, dépassé, déconnecté de la réalité » et appelle à « réinventer » le modèle des Jeux olympiques dans une tribune publiée par franceinfo dimanche.

« La crise que nous traversons impacte durablement notre quotidien, notre façon de vivre, notre économie, notre pacte social, notre choix de société. Elle ne peut ni ne doit rester sans effet sur l’impérieuse nécessité qui nous est faite de nous réinventer. (…) Les Jeux olympiques et paralympiques ne font pas exception à ce nouveau contexte. Ils doivent eux aussi se réinventer », écrit Guy Drut.

« Les Jeux d’hier ne seront pas les Jeux de demain »

Si, en pleine pandémie de nouveau coronavirus, la reprogrammation des JO-2020 à l’été 2021 s’imposait, « la réponse à cette crise peut-elle se traduire par le seul report de dates, sans que le modèle des Jeux, tant économique qu’organisationnel, soit également profondément repensé ? », s’interroge l’ancien ministre des Sports (1995-1997) sous la présidence de Jacques Chirac.

« Le beau projet que nous avons construit et porté en phase de candidature pour Paris-2024 est aujourd’hui obsolète, dépassé, déconnecté de la réalité », estime le champion olympique 1976 du 110 m haies.

« Il n’est plus en phase avec le réel. Si dans son esprit, il doit rester inchangé, il nous faut revoir ses moyens, et nous recentrer sur l’essentiel. La première nécessité, c’est ainsi de faire une réévaluation budgétaire de ce que vont coûter les JO de Paris-2024 », poursuit-il.

« Les Jeux d’hier ne seront pas les Jeux de demain. Nous devons l’accepter et imaginer ensemble un nouveau modèle », appelle Guy Drut.

« Nous devons les repenser pour les adapter, pour leur conserver leur adéquation au monde qui change. Ils ne pourront pas se tenir à n’importe quel prix, déconnectés de la réalité, en  »marge«  du monde », complète-t-il.

Source link

Des rassemblements de masse possibles à partir du 18 mai

A partir du 18 mai, l’ouverture des musées pourra être envisagée sous conditions, comme pour les sports d’équipe.

On savait déjà que les festivals d’été passeraient à la trappe, entraînant au passage un manque à gagner d’un milliard d’euros pour le secteur. Très attendues étaient les décisions sur le sort des autres grands rassemblements de masse (sport, parcs d’attraction…), la culture (musées…) et les activités de loisirs (vacances…).

On en sait un peu plus. Même si beaucoup d’interrogations demeurent et que les mesures doivent être affinées. Ainsi, dans ce que le gouvernement appelle la phase 2 de déconfinement, soit à partir du 18 mai, louverture des musées pourra être envisagée sous conditions, comme le développement d’un système de ticketing. Pour les sports d’équipe, l’entraînement sera permis dans le cadre d’un club, ceci uniquement sous certains conditions, sanitaires notamment. Côté loisirs, la possibilité d’organiser des excursions d’une journée dans certaines régions du pays, comme la Côte ou les Ardennes, ou de se rendre dans sa seconde résidence sera étudiée.

Dans la phase 3, qui démarrera au plus tôt le 8 juin, le Conseil national de sécurité travaillera  avec les experts et les secteurs concernés sur la réouverture des cinémas et sur les activités estivales: voyages à l’étranger, camps des mouvements de jeunesse (une décision devrait être prise fin mai), stages et attractions touristiques. Les autorités évalueront aussi la possibilité d’autoriser des événements en plein air de plus petite envergure en concertation avec les pouvoirs locaux.

Des précisions seront apportées cette semaine sur les compétitions sportives. Lundi, l’assemblée de la Pro League doit se prononcer sur la décision de son conseil d’administration d’arrêter le championnat de Belgique de football. 

Source link

“Nous avons peut-être dépassé le pic de décès”

► Au total, 4.920 patients sont hospitalisés en Belgique. 232 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées au cours des dernières 24 heures. 1.071 patients se trouvent actuellement en soins intensifs, soit une diminution de 10 patients en un jour. 8.895 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars. 5.828 décès ont été rapportés au total, soit une augmentation de 168 décès au cours des dernières 24 heures.

► Nous allons vers un déconfinement progressif. “Il y a plusieurs indicateurs qui vont dans le bon sens et qui continuent à aller dans le bon sens”, explique Emmanuel André, porte-parole interfédéral dans la lutte contre le Covid-19. “Nous savons que ces résultats sont le travail que nous avons fait ces dernières semaines. Et donc oui, par définition, nous allons vers ce qu’on appelle un déconfinement.

► La VUB met à disposition son robot KingFisher pour aider à faire face à la crise actuelle du coronavirus, a indiqué lundi la VUB. L’appareil ultramoderne permet de tester rapidement de grandes quantités d’échantillons pour déceler la présence du virus SRAS-CoV2.

 18% des travailleurs craignent de perdre leur emploi à la suite de la crise du coronavirus, ressort-il du 11e baromètre annuel d’Acerta, le groupe de services en ressources humaines.

► Le Service Pensions reste toujours accessible via le site mypension.be ou le 1765, même si les Pointpensions restent temporairement fermés en raison des mesures contre le coronavirus, indique lundi le SPF Pensions.

La baisse de volume des ventes d’essence (95 et 98) est “vertigineuse” après un mois de confinement pour contrer la propagation du coronavirus et avoisine les 80 à 85%, indique lundi la Brafco, la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants.

► La crise du coronavirus pousse les prix de l’électricité à leurs plus bas niveaux, selon des chiffres recueillis par Elia, le gestionnaire du réseau électrique.

► La commission de l’Emploi et de l’Économie du Parlement flamand compte inviter, dans les prochaines semaines, des experts pour évoquer des pistes de relance économique et l’organisation de l’économie après la crise du coronavirus, a indiqué ce lundi son président, Robrecht Bothuyne.

► La France propose de mettre en place un groupe d’experts internationaux, comme le GIEC sur le climat, pour épauler l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), mise en cause par les États-Unis dans la gestion de la pandémie de Covid-19.

► Bpost applique actuellement le principe du “dernier entré, premier sorti” pour remédier aux retards dans le traitement des colis. Cela signifie que les colis récemment commandés peuvent arriver plus rapidement que ceux qui l’ont été il y a quelque temps déjà. Le but est d’éviter que les colis n’arrivent tous continuellement en retard à destination.

► Qui respecte le mieux les mesures de confinement? Le respect des mesures de protection mises en place pour lutter contre la propagation du coronavirus dépendent du sens citoyen des personnes, de leur âge ainsi que du taux de confiance accordée au gouvernement, ressort-il d’une étude réalisée par l’université d’Amsterdam, l’université Erasme de Rotterdam et la KU Leuven.

 Les parcs d’attractions se préparent pour permettre une réouverture en toute sécurité. 

► McDonald’s Belgique a décidé de rouvrir dès ce mardi ses 68 drive-ins. Certes, tout ne s’y déroulera pas comme avant… tant en cuisine, que dans le sachet que vous ramènerez à la maison. Burger King et Quick lui emboîteront le pas fin de semaine. 

Source link

5 hôtels de rêve pour s’échapper après le confinement

Alors que les voyages sont en mode “pause”, on ne peut que rêver à l’idée de ces hôtels splendides… Mais une chose est sûre: dès que les mesures le permettent, des vacances de rêve seront amplement méritées!

Vue sur… la jungle et le volcan Arenal

Check in: Nayara Tented Camp, Costa Rica.

Carte postale: On pourrait se croire dans l’un de ces lodges du bush africain, mais il n’en est rien. Le Nayara Tented Camp, l’un des premiers camps de luxe ecofriendly en Amérique Centrale, se dote de spacieuses et luxueuses tentes construites en surplomb de la colline pour offrir une vue dégagée sur le volcan Arenal. À noter: les petites piscines privatives sont alimentées par des sources chaudes minérales naturelles et les douches extérieures présentent deux têtes.

Check it out: Lors de sa construction, l’adresse s’est engagée à reboiser la colline avec, entre autres, des centaines de guarumos, principale source de nourriture du paresseux. Avec ces arbres, Nayara a créé un sanctuaire de paix, offrant un refuge à plus d’une quinzaine de ces créatures sédentaires.  

Le Nayara Tented Camp est un des premiers camps de luxe ecofriendly en Amérique Centrale.
©Brice Ferre Studio

Vue sur… le grand bleu

Check in: Islas Secas, Panama.

Carte postale: Ouvert l’an dernier par le milliardaire et philanthrope Louis Bacon, Islas Secas est un archipel volcanique inhabité depuis 600 ans et comprend 14 îles (dont 13 demeureront intactes). Cerclée par un puissant camaïeu de bleus du golfe de Chiriqui, la plus grande île accueille désormais quelques éco-lodges (pour une capacité maximale de 18 personnes au total) qui se fondent parfaitement dans la nature.

Check it out: On peut aisément passer sa journée à se prélasser les pieds dans l’eau ou à faire du kayak, du paddleboard, du snorkeling, de la pêche ou encore prendre un bateau pour le parc national de Coiba. Celui-ci est d’ailleurs classé au patrimoine de l’Unesco avec sa zone spéciale de protection marine.

Islas Secas est un archipel volcanique avec une capacité de 18 personnes au maximum.

Vue sur… un vrai jardin japonais

Check in: Aman Kyoto, Japon.

Carte postale: La troisième enseigne du groupe Aman au Japon a installé son pavillon central et ses six guests pavilions de 26 chambres chacun sur plusieurs “terrasses”. Faite de tons sombres, cette réinterprétation moderne du ryokan (auberge traditionnelle du Japon) se dote aussi, cerise sur le gâteau, d’un élégant spa alimenté par de l’eau thermale locale et se trouve en partie à l’extérieur.

Check it out: On accède à cet écrin de verdure par un chemin de pierres pleines de mousse. Les lieux englobent notamment 29 hectares de forêt, trois hectares de jardin… à 30 minutes de Kyoto. Situé au pied du mont Hidari Daimonji, on peut également se rendre au temple Kinkaku-ji (le célèbre Pavillon d’Or) comme à une quinzaine d’autres sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

La troisième enseigne du groupe hôtelier Aman au Japon se trouve à Kyoto.

Vue sur… le Grand Sud américain

Check in: Willow House à Terlingua, Texas, États-Unis.

Carte postale: Elles ressemblent à s’y méprendre à des sculptures XXL de l’artiste Donald Judd. Peut-être est-ce parce que Marfa, la Mecque de l’art minimal américain, n’est qu’à deux heures de là? Dans ce désert texan, 12 petites casitas de béton posées sur un terrain rocheux jouent la carte du minimalisme à l’esprit rétro-cool, contemporain et sophistiqué. À deux pas du Mexique, en lisière du Big Bend National Park, ce petit ranch cubiste – pouvant accueillir 26 personnes uniquement – est un refuge isolé donnant sur la majestueuse chaîne de montagnes Chisos.

Check it out: Pour ceux qui s’ennuieraient à l’idée de contempler cette nature sauvage, l’alternative: se prendre pour un poor lonesome cowboy à Terlingua, la bourgade minière voisine est une véritable ghost town.

Willow House, Terlingua, Texas, États-Unis.

Vue sur… le ciel étoilé

Check in: &Beyond Sossusvlei Desert Lodge, Namibie.

Carte postale: Les 10 suites bénéficient de baies vitrées XXL donnant sur l’immensité désertique, tandis que des puits de lumière au-dessus du lit offrent une vue privilégiée sur des paysages célestes.

Check it out: Sossusvlei Desert Lodge est situé sur les contreforts de la vaste propriété de la NamibRand Nature Reserve. Une réserve naturelle ouverte aux seuls hôtes du lodge. Il s’agit aussi de la seule Dark Sky Reserve (réserve de ciel étoilé) du continent africain. Stargaze away!

À partir de 544 euros la nuit par personne en pension complète avec toutes les activités (vélos électriques, quad, safaris, observation des étoiles avec un astronome, excursion à Sossusvlei…). www.andbeyond.com

Sossusvlei Desert Lodge est situé dans la Namib Rand Nature Reserve en Namibie.

Source link

Meet France’s most beautiful villages of 2020 | Holiday ideas

PUBLISHED: 13:53 15 April 2020 | UPDATED: 14:26 15 April 2020

Belcastel in Aveyron is one of the most beautiful villages in France in 2020. Pic: Giles Tordjeman/Mairie de Belcastel

Belcastel in Aveyron is one of the most beautiful villages in France in 2020. Pic: Giles Tordjeman/Mairie de Belcastel

Archant

The new official guide to Les Plus Beaux Villages de France showcases 159 of the country’s most enchanting small destinations


What makes French villages so magical? Whether it be gorgeous wisteria-covered cottages, pretty fountain-adorned squares, the relaxing sounds of church bells and chickens, or simply a strong sense of community, it’s no surprise that many tourists choose to visit (or even live in) France’s rural idyll.

Les Plus Beaux Villages de France association celebrates the most beautiful villages in l’Hexagone, boasting almost 160 members. To qualify, there are three important preliminary criteria: having a population of no more than 2,000 inhabitants; at least two protected sites or landmarks; and a proof of public support for their bid. After a site visit and a final stamp of approval from the Quality Commission, you’re in!

To celebrate the cream of the 2020 crop, the association has launched The Most Beautiful Villages of France: The official Guide. From Brittany to Provence and everywhere in between, the book is the perfect armchair journey through France, taking in 159 stunning villages that you’ll want to visit on your next trip. There’s a mini-guide to each village with everything you need to know – the top sites, places to eat, events to look forward to – and at the back you’ll find some fab walking routes for exploring the surrounding countryside.

Here’s a sneak peek at some of our favourite Plus Beaux Villages – which is your favourite?

BELCASTEL, Aveyron

This medieval gem on the banks of the Aveyron is dominated by its spectacular fortified castle. A stone’s throw from the village, the fortified site of the Roc d’Anglars dates from the 5th century. Highlights of a visit here include a trip to the Maison de la Forge et des Anciens Métiers, the former smithy turned heritage centre.

Beautiful Belcastel in Aveyron. Pic: Gilles Tordjeman/Mairie de BelcastelBeautiful Belcastel in Aveyron. Pic: Gilles Tordjeman/Mairie de Belcastel

HUNAWIHR, Haut-Rhin

Situated on the famous Alsace wine route, this traditional, flower-bedecked village owes its name to a local laundrywoman, Saint Huna. It’s a gorgeous destination for nature lovers; visit the butterfly garden or the Centre de Réintroduction des Cigognes et des Loutres, dedicated to reintroducing storks and otters to the area.

Hunawihr in Alsace. Pic: Rene Mattes/Hemis.frHunawihr in Alsace. Pic: Rene Mattes/Hemis.fr

GRIGNAN, Drôme

Grignan is the only new entry to the association in 2020. Lying between the Dauphiné and Provence, a short distance from the Enclave des Papes region, the village and its castle are proud reminders of new beginnings and the famous correspondence of Madame de Sévigné. From the castle’s terraces, a superb view over the landscape of vineyards, lavender fields, and truffle-rich forest is a reminder that some of the best local produce in this part of the Drôme comes from Grignan.

Rooftops of Grignan. Pic: P Bernard/LPBVFRooftops of Grignan. Pic: P Bernard/LPBVF

MITTELBERGHEIM, Bas-Rhin

At the foot of Mont Sainte-Odile, colourful Mittelbergheim produces excellent wines. Glowing with vibrant colours in autumn and wild tulips in springtime, it is surrounded by vineyards. The façades of the houses lining the streets have a remarkable unity of style. Dating from the 16th and 17th centuries, they are superbly preserved, adorning the streets with their eye-catching pink sandstone frontages.

The village of Mittelbergheim in Alsace. Pic: Kazutoshi YoshimuraThe village of Mittelbergheim in Alsace. Pic: Kazutoshi Yoshimura

ROUSSILLON, Vaucluse

The so-called “flame of the Luberon”, this ochre-hued village north of Marseille sparkles with colour in its verdant setting. Take a guided tour of the manufacture, geology, and heritage of ochre at the Conservatoire des Ocres, or visit the lively Thursday morning market at Place du Pasquier.

The ochre-hued village of Roussillon. Pic: Michel Cavalier/HemisThe ochre-hued village of Roussillon. Pic: Michel Cavalier/Hemis

SAINT-CIRQ-LAPOPIE, Lot

Perched high on a dramatic escarpment overlooking the Lot river, this village has been occupied since Gallo-Roman times. It’s a mecca for artists and writers; the surrealist writer André Breton once owned a house here (now a cultural centre). Don’t miss the local specialities of truffles and walnuts.

Saint-Cirq-Lapopie in Lot. Pic: P Bernard/LPBVFSaint-Cirq-Lapopie in Lot. Pic: P Bernard/LPBVF

Adapted from The Most Beautiful Villages of France: The Official Guide (Flammarion, 2020). The book is £16.95 and is available in bookshops now, or you can buy a copy here.

Source link

Macron favorable à l’annulation de la dette des pays africains, la France obtient un moratoire

« Nous devons savoir aider nos voisins d’Afrique à lutter contre le virus plus efficacement, les aider aussi sur le plan économique en annulant massivement leur dette », a déclaré Emmanuel Macron lundi 13 avril, lors de sa quatrième allocution télévisée depuis le début de l’épidémie de Covid-19.

EN DIRECT. Bilan quotidien en hausse au Royaume-Uni, avec 778 morts

L’annonce du chef de l’Etat fait suite à la demande du pape François, de l’ONG Oxfam et de plusieurs dirigeants africains comme le Sénégalais Macky Sall. Elle va aussi dans le sens des préconisations d’institutions financières comme le FMI et la Banque modiale qui demandaient dès mars l’annulation ou un rééchelonnement de la dette.

L’endettement du continent africain est considérable. Sur le site de l’agence Ecofin, la Banque africaine du développement (BAD), dans ses perspectives 2020 sur l’économie africaine, précisait que « entre 2008 et 2018, la dette publique moyenne des pays africains est passée de 38 % à 56 % du Produit intérieur brut (PIB) du continent ».Coronavirus en Afrique : « Ce n’est que le vent avant une probable tempête »

La France obtient un moratoire

Dans la foulée des déclarations d’Emmanuel Macron, la France a obtenu de ses partenaires dans le cadre du Club de Paris et du G20 un moratoire du service de la dette des pays les plus pauvres en 2020, mais pas d’annulation de leurs créances, a indiqué ce mardi le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire. D’éventuelles annulations n’interviendront qu’au cas par cas et dans un cadre multilatéral.

Sur le service de cette dette qui représente un total de 32 milliards de dollars pour les 76 pays éligibles, dont 40 situés en Afrique sub-saharienne, la France a « obtenu le moratoire au niveau des créanciers bilatéraux (12 milliards) et des créanciers privés (8 milliards), soit un total de 20 milliards de dollars », a déclaré Bruno Le Maire lors d’une conférence téléphonique.

« Il reste 12 milliards de créances multilatérales dont une grande part de la Banque mondiale. Nous souhaitons qu’elle se joigne aussi à ce moratoire », a ajouté le ministre français de l’Économie en indiquant que « pour des raisons techniques, il y avait aujourd’hui encore un débat » au sein de cette institution. Concernant les 12 milliards de créances bilatérales, « ça représente pour la France un milliard d’euros de report de dettes », a détaillé Bruno Le Maire.

« Le président de la République a appelé hier à une annulation de ces dettes. Il faut bien voir que ce moratoire est déjà une étape majeure et un succès important pour la France et pour ses partenaires dans le cadre du Club de Paris et dans le cadre du G20 ».

« Si dans certains États des plus pauvres de la planète il apparaît que la dette n’est pas soutenable (…) cela pourra nous conduire, comme l’a indiqué le président de la République, à une annulation de dette qui se fera donc au cas par cas et nécessairement dans un cadre multilatéral », a-t-il encore précisé.

Une récession économique à l’horizon

Peu touché sur le plan sanitaire, le continent africain va subir de plein fouet les conséquences économiques de la pandémie. Pour la première fois en 25 ans, l’Afrique subsaharienne va connaître une récession économique, prévoit la Banque mondiale. Après une croissance de 2,4 % en 2019, la récession devrait se chiffrer en 2020 entre -2,1 % et -5,1 %.

« En Afrique, nous redoutons à la fois la maladie et la famine »

Les économies africaines sont victimes de la chute brutale de la croissance de leurs principaux partenaires commerciaux (particulièrement la Chine, la zone euro et les Etats-Unis), des cours des matières premières, de la baisse de l’activité touristique, ainsi que des effets des mesures de lutte contre la pandémie, comme le confinement, analyse la Banque mondiale.

La Banque africaine de développement (BAD) est moins pessimiste, avec une prévision de récession entre – 0,7% et – 2,8%.

Source link

Plus de 7.000 morts au Royaume-Uni, Boris Johnson “va mieux”

► Le Bureau fédéral du plan s’attend désormais à une inflation de 0,4% en 2020, d’après de nouvelles prévisions publiées ce mardi. L’indice pivot pour les allocations sociales et les salaires dans le secteur public a été atteint en février 2020, avec pour conséquence une hausse de 2% des allocations sociales en mars et des salaires dans la fonction publique en avril.

► Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé ce mardi que si les mesures de confinement se prolongeaient au-delà du 19 avril – et ainsi la fermeture des écoles – les épreuves certificatives externes, soit le CEB en fin de 6e primaire, le CE1D en fin de 2e secondaire et le CESS en fin de 6e secondaire, seront annulées. Lire Le CEB passera à la trappe si le confinement se prolonge

 La France a passé le cap des 10.000 morts: 7.091 décès ont été enregistrés en milieu hospitalier, soit 607 de plus en 24 heures, et 3.237 dans les maisons de repos, soit un total de 10.328 morts. L’Italie a de son côté passé la barre des 17.000 morts avec 604 nouveaux décès en 24 heures. Le Royaume-Uni a enregistré 786 décès supplémentaires de personnes atteintes du coronavirus en 24 heures, un nouveau record, portant à plus de 6.000 le nombre de morts dans le pays. A New York, l’Etat a enregistré 731 morts du coronavirus au cours des dernières 24 heures, nouveau record depuis le début de l’épidémie.

► Le bilan belge des dernières 24 heures: 314 personnes ont été hospitalisées. Au total, 6.012 lits sont occupés par des personnes atteintes du Covid-19, dont 1.260 en soins intensifs. 2.035 décès sont à déplorer depuis le début de l’épidémie, soit 162 de plus en un jour. Les autorités sanitaires ont aussi été informées de 241 décès qui ont eu lieu dans des maisons de repos en Flandre. 4.157 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars. 

► Qui sont les dix membres du groupe de travail “déconfinement”? Le “Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy” (GEES, c’est son petit nom officiel) est composé de personnalités issues des mondes scientifique, académique et économique. Le groupe de travail “déconfinement” est constitué

► Le virus pourrait-il devenir cyclique, comme la grippe? “Oui, nous savons que d’autres coronavirus, qui sont responsables d’infections plus légères chez l’homme et que nous suivons déjà depuis de nombreuses années, ont des pics durant la période hivernale. Nous ne savons pas encore si ce sera le même type de cycle que nous observons avec ce coronavirus, mais c’est tout à fait possible que ce virus revienne de façon régulière”, a expliqué Emmanuel André.

► L’état de santé du Premier ministre anglais Boris Johnson s’est détérioré et, sur le conseil de son équipe médicale, il a été transféré au service des soins intensifs. Il est dans un état stable aux soins intensifs et n’a pas de pneumonie, selon Downing Street.

 Lourd impact du Covid-19 sur l’emploi belge – “Alors que nous prévoyions il y a trois mois une hausse de l’activité économique d’un peu plus de 1% pour cette année, nous nous attendons à présent, selon notre scénario de base, à ce que l’économie belge recule de près de 4% en 2020. La situation sur le marché du travail devrait également se dégrader.” Les prévisions de l’Ires annoncent donc une forte chute du PIB belge. 

► L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) exhorte les pays ou les régions ayant instauré des mesures de confinement de la population, pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, à ne pas les lever de manière trop précoce.

 Dépister le plus vite possible les personnes malades, leur entourage proche et retracer leurs contacts sera nécessaire, estime mardi Emmanuel André, porte-parole interfédéral Covid-19, lors du point presse quotidien du Centre de crise. Une stratégie de ‘tracking’ à mettre en œuvre lorsque l’épidémie sera mieux contrôlée.

 Comment réussir notre déconfinement? Quels secteurs va-t-on relancer en premier, qui va retrouver sa liberté? Un déconfinement réussi nécessite plusieurs outils qui tardent à se mettre en place en Belgique.

 L’UE va garantir plus de 15 milliards d’euros pour aider les pays les plus vulnérables en Afrique et dans le reste du monde à lutter contre la pandémie du Covid-19, a annoncé mardi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Source link